HISTOIRE

                                                 Histoire de Limbé

                En août 1858, le révérend Alfred Saker de la mission baptiste (de Londres) quitta Fernando poo, où il exerçait ses activités missionnaires. À son arrivée en 1840, Fernando poo était une région dominée par les catholiques. Le nouveau gouverneur, Don Carlos Chacon a trouvé Alfred Saker et ses activités religieuses inacceptables. Saker a été obligé de partir. Cependant, il avait auparavant exploré la côte ouest de Bimbia et avait ouvert une station de mission en 1848 avec le révérend et M. Joseph Merrick. Il a été frappé par la beauté de la baie d'Ambas avec ses différentes îles. Il débarqua ensuite avec son groupe d'anciens esclaves jamaïcains sur l'île de Mondoli et choisit directement  la région rocheuse située à l'embouchure de la rivière Limbé. Il a immédiatement contacté le roi Guillaume de Bimbia qui l’a autorisé à s’installer sur l’ensemble de la baie d’Ambas de ses îles et de la bande de littoral.

         Cependant, avant l’avènement des missionnaires sur le site actuellement occupé par Limbé (Victoria / foo), il n’y avait pas d’habitants, à l’exception de quelques pêcheurs en visite venus se reposer la nuit. Saker a demandé au ministère des affaires étrangères britannique de reconnaître le nouveau règlement, mais l’idée n’a pas été acceptée. Il a toutefois décidé d'adopter des lois pour administrer ses nouvelles terres. Il a également insisté sur le fait que la région devrait être appelée d'après la monarchie d'Angleterre, la reine Victoria. Victoria avait le nom de cette période.

 

                                             De l'Angleterre à l'Allemagne

       Victoria fut officiellement transférée d'Angleterre en Allemagne par échange de mémorandums des 27 et 31 janvier 1887. Le 28 mars 1887, la remise fut effective. Les Britanniques revinrent après la fin de la Première Guerre mondiale en 1914 avec les Français qui remplacèrent les Allemands à Douala.

                                                       Origine du Nom

        Initialement, Limbé s'appelait Victoria, du nom de la reine d'Angleterre à l'époque. Le nom de Victoria a été modifié par un décret présidentiel du 16 mai 1982, en remplacement de Limbé, son nom original, qui existe depuis 1858, année de sa fondation par Alfred Saker en tant que camp missionnaire. Limbé est le nom de la rivière qui traverse la ville. Foo est le nom indien très utilisé par les indigènes qui ont identifié le règlement comme étant un refuge pour missionnaire pour différents criminels qui ont été sauvés de la justice dans la jungle par les missionnaires.

                                          Composition Ethnique

        La municipalité de Limbé 1er est très cosmopolite et représente presque tous les groupes tribaux de la République du Cameroun. L'afflux précoce de migrants a commencé avec la création de la CDC (Société de Développement du Cameroun) en 1947. À la recherche de la main-d'œuvre dans les plantations, diverses tribus et même les pays voisins comme le Nigeria,  Dahomey (Togo), de Fernando poo Congo et du Cameroun francophone se sont installés toute la division à la recherche d’un moyen de subsistance. Cependant, les Isuwu, les Bakweri qui s’étaient installés plus tôt à Victoria, étaient plus européanisés. La composition ethnique a très fortement augmenté en raison des mariages inter-familiaux qui ont rapproché dans une certaine mesure les différentes tribus avec les enfants pouvant revendiquer des lignées doubles ou plus ancestrales.

                                                        Reliques

     Limbé a quelques structures germano-britanniques qui sont des antiquités et sont toujours conservées à des fins historiques. Il y a le bureau divisionnaire principal, résidence de l’officier divisionnaire supérieur (1890), église baptiste (1877), vieux P.C.C. église (1891), pont sur la rivière Limbé jusqu’à la résidence de l’officier supérieur (1890), P.C.C. école primaire (1927), phare du cap Nachtigal (1903), les jardins botaniques ont été établis par les Allemands sous la direction de M. Preuss en tant que centre de développement de l'agriculture tropicale.

                                             Histoire de la Commune

La municipalité de Limbé 1er a été créée par décret présidentiel           No. 2007/115 en tant que l'arrondissement de Limbé 1er le 23 Avril 2007. La Commune de Limbé 1er a été créée par décret présidentiel No. 2007/117 le 24 Avril 2007. Le siège de cette sous-division nouvellement créée est POH, prononcé FOO (un mot Bakweri qui signifie loin). Les limites de la Commune sont les suivantes: La Commune de Beau au nord, la Commune de Tiko à l'est, la Commune de Limbe 3ème au sud-est, océan Atlantique au sud et la Commune de Limbé 2ème à l'ouest.

Initialement situé à Down Beach, la Commune a déménagé dans un bel immeuble le long de la route de la SONARA le 18 juin 2019.

Le premier maire a été Dr. Daniel Matute Lyonga du 1 août 2007 au 29 septembre 2013. Le second et actuel maire, M. Ro-Danny Mokako Mbua, a été élu le 30 septembre 2013.

 
 
 
 
 
 
Théâtre sur la colonisation britannique à Limbé
Monunment d'Alfred Saker à Limbé
1er Maire de la Commune de Limbé 1er: Dr. Daniel Matute 
Lyonga 
1er batiment de la Commune de Limbé 1er à Down Beach
2eme Maire de la Commune de Limbé 1er: Mr. Ro-Danny Mokako Mbua
3rd and current Mayor of Limbe I Council:
Mrs. Mbwaye Eposi Florence
2eme batiment de la Commune de Limbé 1er en construction sur la route de la SONARA